Release

 Voir version imprimable
<< Retour
Les Thés DAVIDsTEA publient leurs résultats financiers du premier trimestre de l'exercice 2022
  • Ventes de 20,4 M$
  • Perte nette de 2,0 M$
  • BAIIA ajusté de 0,1 M$
  • Trésorerie de 22,7 M$

 

MONTRÉAL, le 14 juin 2022 - Les Thés DAVIDsTEA inc. (Nasdaq : DTEA) (« DAVIDsTEA » ou la « Société »), l’un des premiers marchands de thé en Amérique du Nord, ont annoncé aujourd’hui leurs résultats du premier trimestre pour la période close le 30 avril 2022.

« DAVIDsTEA continuent de mener à terme leur transition réfléchie pour devenir une entreprise numérique de thés en amplifiant les plaisirs universels et agréables associés au thé. Nous avons relevé avec efficacité les défis généralisés dans l’industrie au cours du premier trimestre 2022, notamment ceux présentés par l’inflation galopante, les problèmes de chaîne d’approvisionnement et la pénurie de main-d’œuvre », a déclaré Sarah Segal, chef de la direction et chef de la marque Les Thés DAVIDsTEA. « Malgré ces vents contraires, notre ambition d’être la société de thé la plus innovante au monde, et de favoriser le bien-être et la durabilité, reste inchangée. Essentiellement, faire découvrir à tous l’univers du thé à l’aide d’informations, de connaissances et d’histoires accessibles, et ce, dans un environnement chaleureux et convivial, continue de guider nos stratégies. Nous nous employons tous les jours à démontrer que le thé peut être une expérience agréable dans la routine de chacun. »

« Nos ventes du premier trimestre reflètent l’évolution des habitudes d’achat des consommateurs avec le retrait des restrictions liées à la pandémie de COVID-19 et la reprise de la fréquentation des magasins de détail », a déclaré Frank Zitella, chef de la direction et chef de l’exploitation de Les Thés DAVIDsTEA. « Ainsi, les ventes en magasin ont augmenté de 42 % au premier trimestre 2022, tandis que les revenus du commerce électronique et de la vente en gros, qui représentent la majorité de nos ventes, ont diminué de 21 %, à la suite de la transition entre la vague de ventes en ligne de l’année dernière, alimentée par la pandémie, et le service aux consommateurs au moyen de nos capacités omnicanales. Malgré une baisse de 12 % des ventes globales par rapport au même trimestre de l’exercice précédent, nous croyons être sur la bonne voie avec notre stratégie de croissance axée sur le numérique soutenue par notre expansion dans le commerce en gros. Avec une solide situation de trésorerie, nous avons l’intention de continuer d’investir dans des initiatives qui stimulent la demande en créant une voie claire vers une croissance rentable durable pour Les Thés DAVIDsTEA et la création de valeur pour nos actionnaires. »

Résultats d’exploitation du premier trimestre de l’exercice 2022
Trimestre clos le 30 avril 2022 comparé au trimestre clos le 1er mai 2021

Ventes. Les ventes pour le trimestre clos le 30 avril 2022 ont diminué de 12,1 %, soit de 2,8 M$, pour s’établir à 20,4 M$, contre 23,2 M$ au trimestre de l’année précédente. Les ventes au Canada ont atteint 16,8 M$, représentant 81,9 % des revenus totaux, soit une diminution de 1,4 M$ ou 7,7 % par rapport au trimestre de l’année précédente. Les ventes aux États-Unis ont atteint 3,7 M$, soit une diminution de 1,4 M$ ou 27,5 % par rapport au trimestre de l’année précédente. Nos ventes d’assortiments de cadeaux ont bien performé, s’élevant à 7,5 M$, soit une augmentation de 0,4 M$, ou 5,6 %, par rapport au trimestre de l’année précédente. Cette croissance a été atténuée par une baisse de notre assortiment de thés et accessoires par rapport à la même période de l’année précédente. Les ventes des canaux de commerce électronique et de vente en gros ont diminué de 4,2 M$, soit 21,1 %, pour s’établir à 15,7 M$, contre 19,9 M$ pour le trimestre de l’année précédente, en raison de la transition entre le bond des ventes en ligne de l’année dernière, alimenté par la pandémie, et le service aux consommateurs offert au moyen de nos capacités omnicanales. Le commerce électronique et les ventes en gros ont représenté 76,9 % des ventes, contre 85,9 % au trimestre de l’année précédente. Les ventes en magasin ont atteint 4,7 M$ pour le trimestre se comparant favorablement à celles du trimestre de l’année précédente, à hauteur de 1,4 M$, en raison d’une augmentation des ventes comparables, en partie due au plus grand nombre de jours de vente au cours du premier trimestre de l’année en cours, en raison des fermetures moindres imposées par le gouvernement en lien avec la pandémie.

Bénéfice brut. Le bénéfice brut s’est établi à 9,0 M$ pour le trimestre clos le 30 avril 2022, soit une diminution de 1,8 M$, ou 16,7 %, par rapport au trimestre de l’année précédente, en raison d’une baisse des ventes au cours de la période, partiellement compensée par une diminution des coûts de livraison et de distribution, comparativement au trimestre de l’année précédente. La marge brute en pourcentage des ventes a diminué à 43,9 % pour le trimestre, contre 46,3 % pour le trimestre de l’année précédente.

Frais de vente, généraux et administratifs. Les frais de vente, généraux et administratifs ont augmenté de 1,6 M$, soit 17,4 %, pour atteindre 10,8 M$ au cours du trimestre par rapport au trimestre de l’année précédente. En excluant l’impact des coûts de mise en œuvre et de configuration des logiciels et l’impact des subventions salariales et locatives reçues dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19, les frais de vente, généraux et administratifs ajustés ont augmenté de 0,7 M$, soit 7,4 %, pour s’établir à 10,1 M$ au cours du trimestre, principalement en raison de l’augmentation des frais de dotation en personnel et de marketing en ligne, alors que nous poursuivons notre transformation en une entreprise axée sur le numérique. Les frais de vente, généraux et administratifs ajustés, exprimés en pourcentage des ventes du trimestre, ont augmenté à 49,2 %, contre 40,4 % au trimestre de l’année précédente.

Bénéfice net (perte nette). La perte nette s’est élevée à 2,0 M$ pour le trimestre clos le 30 avril 2022, contre un bénéfice net de 3,2 M$ pour le trimestre de l’année précédente. La perte nette ajustée, qui exclut l’impact des activités du plan de restructuration, net, les subventions salariales et locatives reçues du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19, les coûts de mise en œuvre des logiciels et le recouvrement des impôts sur le revenu, s’est élevée à une perte nette de 1,2 M$, contre un bénéfice net de 1,4 M$ au trimestre de l’année précédente.

Bénéfice (perte) entièrement dilué(e) par action ordinaire. La perte entièrement diluée par action ordinaire s’est élevée à
0,07 $ pour le trimestre clos le 30 avril 2022, contre un bénéfice entièrement dilué par action ordinaire de 0,12 $ pour le trimestre de l’année précédente. La perte ajustée entièrement diluée par action ordinaire, qui correspond à la perte ajustée sur le nombre moyen pondéré des actions en circulation entièrement diluées, s’est élevée à 0,05 $, contre 0,05 $ au trimestre de l’année précédente.

BAIIA et BAIIA ajusté. Le BAIIA, qui exclut les éléments sans effet sur la trésorerie et d’autres éléments de la période actuelle et des périodes antérieures, a été négatif de 1,0 M$ pour le trimestre clos le 30 avril 2022, comparativement à un résultat positif de
4,1 M$ pour le trimestre de l’année précédente, soit une diminution de 5,1 M$ par rapport au trimestre de l’année précédente. Le BAIIA ajusté pour le trimestre clos le 30 avril 2022 était de 89 000 $, comparativement à 2,5 M$ pour la même période de l’année précédente. La diminution du BAIIA ajusté de 2,4 M$ reflète l’impact d’une baisse des ventes de 2,8 M$ et d’une baisse du bénéfice brute pour les raisons mentionnées ci-dessus.

Liquidités et ressources en capital

Au 30 avril 2022, nous disposions d’une trésorerie de 22,7 M$ détenue par de grandes institutions financières canadiennes.
Le fonds de roulement s’élevait à 42,0 M$ au 30 avril 2022, comparativement à 43,4 M$ au 29 janvier 2022. La diminution de 1,4 M$ du fonds de roulement s’explique par une diminution de l’actif à court terme de 4,8 M$, qui a été partiellement atténuée par une diminution du passif à court terme de 3,4 M$. 

Nos besoins en fonds de roulement sont pour l’achat de stocks, le paiement des salaires et d’autres coûts d’exploitation, notamment pour l’achat de logiciels et pour les coûts de mise en œuvre. Nos besoins en fonds de roulement fluctuent au cours de l’année, augmentant au cours des deuxième et troisième trimestres de l’exercice, car nous prenons en charge des quantités croissantes de stocks en prévision de notre saison de vente maximale au cours du quatrième trimestre de l’exercice. Nous finançons nos besoins en matière d’exploitation, de capital et de fonds de roulement à l’aide d’une combinaison de trésorerie et de trésorerie provenant des activités d’exploitation.
Au 30 avril 2022, la Société avait des engagements financiers liés à l’achat de biens et de services qui sont exécutoires et qui lient légalement la Société, s’élevant à 12,5 M$, déduction faite de 862 000 $ d’avances, qui devraient être acquittés dans un délai de 12 mois.

 

Données financières consolidées résumées
(en milliers de dollars canadiens, sauf l’information relative aux montants par action)

Table 1

__________

1 Se reporter à la rubrique « Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS » du présent communiqué de presse.

 

Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS

Le présent communiqué comprend des mesures financières « non conformes aux IFRS », en ce qui concerne notamment 1) le BAIIA et le BAIIA ajusté, 2) le bénéfice  (perte) d’exploitation ajusté(e), 3) les frais de vente, généraux et administratifs ajustés, 4) le bénéfice (perte) net(te) ajusté(e), 5) le bénéfice (perte) entièrement dilué(e) ajusté(e) par action ordinaire, et 6) les frais de vente, généraux et administratifs ajustés en pourcentage des ventes. Ces mesures financières non conformes aux IFRS, ne sont pas définies par les IFRS et peuvent différer des mesures similaires présentées par d’autres sociétés. Nous croyons que ces mesures financières non conformes aux IFRS fournissent aux investisseurs avertis des renseignements utiles sur nos activités passées. Nous présentons ces mesures financières non conformes aux IFRS comme des mesures supplémentaires du rendement parce que nous croyons qu’elles facilitent l’évaluation comparative de notre rendement d’exploitation par rapport à ce rendement présenté selon les IFRS, tout en isolant les incidences de certains éléments qui varient d’une période à une autre, mais non en remplacement des mesures financières selon les IFRS.

Pour un rapprochement avec les mesures financières IFRS, veuillez consulter la rubrique portant sur les mesures financières non conformes aux IFRS du rapport de gestion de notre formulaire 10-Q.

Note
Le présent communiqué doit être lu conjointement avec le rapport de gestion de la Société, qui sera déposé par celle-ci auprès des autorités canadiennes de réglementation des valeurs mobilières, au www.sedar.com, et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, au www.sec.gov. Il sera également disponible dans la section Relations avec les investisseurs du site web de la Société, au www.davidstea.com/ca_fr.

 

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse comprend des énoncés, incluant des énoncés exprimés par les dirigeants de la Société, qui expriment nos opinions, attentes, croyances, plans ou hypothèses concernant des événements anticipés ou des résultats futurs, et il existe, ou peut être considéré comme existant, des « énoncés prospectifs » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995 (la « Loi »). Les mises en garde suivantes sont faites conformément aux dispositions de la loi et dans l’intention d’obtenir les avantages des dispositions de la « sphère de sécurité » de la loi. Ces déclarations prospectives peuvent généralement être repérées par l’utilisation d’une terminologie prospective, par exemple les termes « croit », « s’attend à », « peut », « fera », « devrait », « approximativement », « a l’intention », « planifie », « estime » ou « anticipe » ou, dans chaque cas, leur forme négative ou d’autres variations ou une terminologie comparable. Ces déclarations prospectives comprennent toutes les questions qui ne sont pas des faits historiques et incluent des déclarations concernant nos intentions, nos croyances ou nos attentes actuelles concernant, entre autres, notre stratégie de transition vers le commerce électronique et les ventes en gros, les ventes futures au moyen de nos canaux de commerce électronique et de vente en gros, nos résultats d’exploitation, notre situation financière, nos liquidités et nos perspectives, et l’impact de la pandémie de COVID-19 sur l’environnement macroéconomique mondial.

Bien que nous estimions que ces opinions et attentes sont fondées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives comportent intrinsèquement une part d’incertitudes et relèvent forcément d’hypothèses à notre sujet, compte tenu des facteurs de risque abordés dans la partie I, « Point 1 A. Facteurs de risque » dans notre rapport annuel par le formulaire 10-K pour notre exercice financier s’étant terminé le 29 janvier 2022, déposé auprès de la United States Securities and Exchange Commission et de l’Autorité des marchés financiers le 29 avril 2022, qui pourraient avoir une incidence importante sur notre activité, notre situation financière ou nos résultats futurs.

Information sur la conférence téléphonique

Une conférence téléphonique sur les résultats financiers du premier trimestre de l’exercice 2022 est prévue pour le 14 juin 2022, à 16 h 30, heure de l’Est. La conférence téléphonique sera transmise en webdiffusion, et il sera possible d’y accéder dans la section « Investisseurs » du site web de la Société, à ir.davidstea.com/fr. La webdiffusion sera archivée en ligne deux heures après la fin de la conférence et sera disponible pendant un an.

À propos de Les Thés DAVIDsTEA
Les Thés DAVIDsTEA offrent une sélection de marques spécialisées de thés en vrac exclusifs de haute qualité, de thés préemballés, de sachets de thé, d’accessoires et de cadeaux liés au thé, par l’intermédiaire de sa plateforme de commerce électronique, au www.davidstea.com/ca_fr, du marché Amazon, de ses clients grossistes qui comprennent plus de 3 500 épiceries et pharmacies, et de 18 magasins canadiens appartenant à la Société. Nous offrons principalement des mélanges de thé exclusifs aux Thés DAVIDsTEA, ainsi que des thés et des herbes traditionnels d’origine unique. Notre passion et notre connaissance du thé imprègnent notre culture et prennent racine dans notre désir d’explorer le goût, les bienfaits pour la santé et le style de vie du thé. En mettant l’accent sur des saveurs novatrices, des ingrédients axés sur le bien-être et le thé biologique, la Société lance des « collections » saisonnières qui visent à rendre le thé accessible et attrayant pour tous. Le siège social de la Société est établi à Montréal, au Canada.

 

Personne-ressource pour les investisseurs

Personne-ressource pour les médias

Maison Brison Communications

PELICAN PR

Pierre Boucher

Lyla Radmanovich

514 731-0000

514 845-8763

investors@davidstea.com

media@rppelican.ca